Contributions still being accepted. Thank You!

 

lettre au Premier Ministre Alward - souviens “Ma parole est mon contrat”- D. Alward

Le 6 mai 2013

Hon. David Alward Premier Ministre du Nouveau-Brunswick

Pièces jointes: “Ma parole est mon contrat”-D. Alward

Monsieur le Premier Ministre,

Les retraités en colère qui ont exprimé leurs inquiétudes face aux réformes du régime de retraite du secteur public par le gouvernement ne sont pas sur le point de disparaître ni de se taire.

Cette lettre servira à clarifier nos inquiétudes et nos craintes exprimées à vos sessions et ailleurs et représente également notre réponse à votre invitation de vous soumettre des questions par écrit.

La position des membres à la retraite de la Loi sur la pension de retraite dans les services publics et de la Loi sur la pension de retraite des enseignants a été et continue d’être que toutes les réformes devraient se faire en maintenant les bénéfices existants pour les retraités.  Les membres retraités de ces deux plans ont complété leur carrière et sont dans l’impossibilité de faire des ajustements à leurs revenus, par exemple, en retournant au travail.

C’est un principe légal presque partout au Canada que les réformes des pensions ne peuvent pas réduire les bénéfices acquis des membres retraités du plan.  Vous êtes bel et bien au courant de ceci parce que votre comité de travail vous a averti que des mesures législatives extrêmes seraient nécessaires pour contourner cet obstacle légal.

Votre gouvernement a accusé la coalition de communiquer de la mauvaise information aux membres du LPRSR et du LPRE ainsi qu’au public.  Nous voudrions vous rappeler que Pension Coalition NB n’a jamais pris la parole contre le besoin d’apporter des améliorations au régime de pensions.  Toutefois, votre approche en ce qui a trait à la réforme du régime de pensions pour les retraités du secteur public a eu pour effet de créer des inquiétudes et des craintes pour les membres du régime, ce qui a amené la création de la coalition.  Aucun gouvernement ou employeur du secteur privé intéressé à introduire des changements positifs à un régime de retraite procéderait comme votre gouvernement a choisi de le faire.  Nous croyons que le gouvernement peut encore trouver une solution qui honore ses engagements envers ses retraités et qui recontre vos objectifs.

Nous tenons à vous rappeler que les retraités du LPRSR et du LPRE sont également des payeurs de taxes.  Nous payons des taxes foncières qui ne font qu’augmenter, nous serons touchés par les augmentations de l’impôt pesonnel sur le revenu et nous payons également des taxes de vente et autres frais et taxes.  Nous sommes de vrais individus, la seule différence étant que nous sommes des employés du gouvernement à la retraite.  Démographiquement, nous sommes une partie importante de cette province et nous contribuons une large part de ce que vous percevez en taxes et autres revenus.

Vous nous avez demandé pour nos questions, par le biais de votre ministre des Finances, afin que vous puissiez nous éduquer.  Notre réponse est que nous ne voyons pas la raison de vous demander plus de questions.  Nous avons soumis 24 demandes formelles d’information durant les derniers mois et n’avons reçu qu’une seule réponse.  Nous vous avons écrit personnellement à deux reprises, sans réponse.  Nous avons demandé nos questions, fait part de nos inquiétudes pour plusieurs mois et tout ce que nous obtenons ce sont des brins d’information et ceci seulement si nous demandons des questions ciblées.  Ceci ne constitue pas de la transparence et nous ne sommes pas stupides.  Nos membres ont de nombreuses années d’expérience au sein du gouvernement et connaissent les faits.  Des réponses partielles ne sont pas satisfaisantes.  Nous savons qu’il y a quelque chose de louche, tout spécialement lorsque vous devez introduire des lois afin de légaliser vos actions en légiférant votre habilité de retirer les droits acquis des retraités.

Afin de vous aider à comprendre notre position et les raisons qui justifient nos inquiétudes, nous joignons à cette lettre quelques exemples d’information trompeuse que vous et vos fonctionnaires ont cités.  Ceci devrait vous aider à comprendre les raisons pour lesquelles notre confiance en votre gouvernement est si faible et pourquoi vous devez adopter une approche qui maintienne les bénéfices existants afin de réétablir notre confiance dans notre ancien employeur.

Contrairement à nos lettres précédentes, disant que nous ne partagerions pas celles-ci avec le public en attendant votre réponse, nous rendrons cette présente lettre publique immédiatement.

Nous vous prions d’agréer, monsieur le Premier Ministre, nos salutations distinguées.

Bill Ayer/Bonny Hoyt-Hallett Co-présidents, Pension Coalition NB

Cc:     

Ministre des Finances  Min. Blaine Higgs

Chef du parti Libéral  Brian Gallant            

Chef du NPD   Dominic Cardy            

Chef du Parti vert  David Coon